Me MAYILA dit être de TOUT COEUR AVEC Ali BONGO ONDIMBA

Me Louis Gaston MAYILA président de l’Union pour la nouvelle république (UPNR) était face à la presse ce jeudi 06 décembre 2018 à son domicile.

Il s’agissait pour Me MAYILA de faire une analyse de l’actualité politique, notamment celle liée à l’état de santé du président de la république, chef de l’État.

Me Louis Gaston MAYILA à côté de son vice-président Narcisse MASSALA

<< Je ne suis pas l’ennemi d’Ali BONGO ONDIMBA, Entend qu’africains nous ne devons pas nous réjouir de ce qui arrive à l’autre, donc je suis de tout coeur avec Ali Bongo Ondimba et le soutien dans cette épreuve>> a déclaré Me MAYILA,

Avant d’ajouter << ce ne sont pas les trois hirondelles qui étaient à Rabat qui vont faire le printemps du Gabon ». Faisant ainsi, amicalement allusion à la visite effectuée au chevet du président de la république Ali Bongo Ondimba à Rabat par Le président de la cour constitutionnelle Marie Madeleine Mbourantsuo, Le Vice-président de la république Pierre Claver Maganga Moussavou et le premier ministre, chef du gouvernement Emmanuel Issozé Ngondet,

Me Louis Gaston Mayila souhaiterait que toutes les classes politiques se réunissent pour définir « ensemble » une solution de sortie de crise institutionnelle au sommet de l’Etat, celle dit-il, relative à l’indisponibilité « temporaire du chef de l’État »,

Le président de l’UPNR a déclaré à la presse que la décision prise par la cour constitutionnelle le 14 novembre dernier, modifiant l’article 13 de la constitution en ajoutant un alinéa portant sur « l’indisponibilité temporaire du Président de la République», constitue tout simplement une décision politique, laquelle décision explique t’il, n’a rien avoir avec le droit.

« Le fait pour la cour constitutionnelle de combler le vide sans consulter personne, c’est une décision politique », s’est exclamé Me Mayila, selon ce dernier, le droit a été laissé de côté pour adopter une solution politique

Aussi, Mayila a apporté un démenti quand à la rumeur sur une supposée visite au chef de l’Etat à Rabat, toutes choses qui selon lui, ne restent que des fausses rumeurs et des inventions de toute pièce.

 

Récit : Ryan NZIENGUI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *