Léandre NZUE bientôt à la tête de l’association des Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique

En pleine séance de travail.

Reçu en audience ce mercredi 8 mai 2019 par le maire de Libreville, Léandre NZUE le secrétaire général de l’association des cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (CGLU), Jean Pierre Elong Mbassi
en mission de travail à Libreville a au regard de l’engagement du Gabon à défendre les questions climatiques tenu à inviter le maire de Libreville à se rendre le 19 juin prochain au Caire en Egypte avec pour objectif de confirmer la présidence du Gabon à la tête de cette instance internationale.

Car selon Jean Pierre ELONG MBASSI, au cours de la précédente assemblée générale de la CGLU, qui avait eu lieu le 23 novembre 2018 dans à Marrakech au Maroc (sous le mandat de l’ancien Maire de Libreville Rose Christiane Ossouka Raponda), la capitale gabonaise avait été choisie pour assurer la présidence de cette association.

L’audience de ce 8 mai 2019 entre le maire de Libreville, et le secrétaire général de l’association des cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (CGLU), aura permis d’échanger sur plusieurs thématiques liées à l’environnement et développement de la cité.

Jean Pierre ELONG MBASSI Secrétaire Général de l’association des Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique

Aussi, au centre des échanges, selon Jean Pierre ELONG MBASSI la question liée à la préparation dans quelques jours de la réunion entre l’association et la Banque africaine de développement qui aura lieu à Abidjan en Côte d’Ivoire, le SG des CGLUA a donc officiellement sollicité l’expertise gabonaise, à travers son plaidoyer dans les domaines climatiques.

Actuellement présidé par Ali BONGO ONDIMBA Président de la République Gabonaise le comité des chefs d’Etats de l’Union Africaine (UA) sur les questions climatiques.

Rappelons que ce comité avait fait une déclaration souhaitant que l’agenda du climat soit mis en œuvre également aux niveaux térritoriaux.

«Je suis venu au Gabon pour avoir le point de vu des autorités gabonaises sur leur implication dans la mise en œuvre de l’agenda climat au niveau des collectivités territoriales» a t’il confié avant d’ajouter

«Nous attendons que l’actuel maire de Libreville vienne faire cette confession de foi devant ses pairs, et être installé comme le nouveau président de notre organisation continentale», dixit Jean Pierre Elong Mbassi.

En somme c’est une instance suprême des collectivités territoriales en Afrique, l’association des cités et gouvernements locaux unis d’Afrique est une structure décentralisée, composée de 7 sections régionales, 1 section métropolitaine et 1 section pour les gouvernements régionaux, elles élaborent leurs propres politiques et administrent leurs propres affaires, en procurant à l’Organisation mondiale un soutien institutionnel dans la poursuite de ses missions et objectifs, dans leur zone géographique. Elles apportent également leur soutien aux politiques et activités décidées par les organes statutaires de l’Organisation mondiale et assument un rôle d’orientation politique, de programmation et d’administration.

 

Récit : Ryan Nziengui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *