L’ASAFAC : une lutte acharnée contre les cancers féminins

Sur le terrain depuis Octobre 2015, L’ASAFAC s’engage dans le soutien et l’aide aux femmes atteintes de cancers au Gabon, en particulier contre les cancers du sein et du col de l’utérus. L’objet étant de réduire l’incidence et la mortalité des cancers les plus fréquents.

Œuvrant dans la lutte contre les cancers féminins, apporte des solutions aux préoccupations quotidiennes des malades et leurs proches, à travers l’aide alimentaire, l’aide à la communication, aux accessoires, pour ne citer que celles là, l’ASAFAC (Association de soutien et d’aide aux femmes atteintes de cancers) s’est hissée au rang des leaders dans ce combat.
Entre campagne de sensibilisation, d’information et organisation des séminaires, l’association a déjà atteint près de 3000 femmes et 350 jeunes. Et au nombre de dépistages près de 300 femmes dont 37 cas avaient été jugés douteux et de facto réorientées vers des structures appropriées.
Selon Jeanne d’Arc KONG-NDES, Présidente de l’ASAFAC, <<Quantifier l’impact de nos actions sur les personnes atteintes de cancer reviendrait à quantifier le bonheur, la joie, l’amour…, sur ces personnes et leur entourage.>> Ceci pour démontrer que l’impact sur le plan psychologique n’est pas mesurable.

L’action de l’ASAFAC qui devrait s’étendre sur toute l’étendue du territoire connait quelques blocages dûs aux finances. Comme nous a laissé entendre sa Présidente : <<… Toutes nos actions sont financées de 80% à 85% par nos activités professionnelles (mon époux et moi).>> Toute chose qui ne freine pas l’élan de cette plate forme associative. Bien au contraire, Jeanne d’Arc KONG-NDES et les siens entendent ouvrir très prochainement des cellules à l’intérieur du pays mais aussi élargir l’action de l’association à la gente masculine.

<< Nous sommes tous concernés par le cancer (hommes, femmes, enfants). Nul n’est à l’abri.>> A-t-elle rajouté, afin d’interpeller le plus grand nombre à s’investir dans cette lutte.

 

Récit : Marielle EKOME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *