Economie : Exploitation du pétrole gabonais

Sous le parrainage du ministère du pétrole, la société commerciale gabonaise des réassurances(SCG-Re) et son partenaire Omnium Reinsurance compagny S.A (ORC), ont organisé du 28 au 29 mars 2019 un séminaire de formation sur la distribution et le transport des produits pétroliers.


Parce que le monde lié à la distribution et du transport des produits pétroliers est confronté a des risques énormes, la société commerciale gabonaise de réassurance, sous la houlette du ministère du pétrole a tenu un séminaire de renforcement des capacités sur les possibilités d’assurance de la distribution et le transport des produits du pétrole.

Deuxième édition de ce séminaire, il a vu la participation des assureurs, des employés des sociétés pétrolières et certains partenaires sous-régionaux, qui, deux jours durant, ont débattu sur la réduction des risques liés aux activités pétrolières. Activités qui occasionnent beaucoup de danger en vies humaines du fait de leur contact direct avec les populations. Si les risques les plus craints demeurent le dépotage, le transport en citernes, et la distribution dans les stations services, les investisseurs tiennent à sécuriser leurs investissements, au même titre que les populations environnantes.

La première édition axée sur les notions liées à l’activité pétrolière à savoir l’exploration et l’exploitation du pétrole en amont, cette deuxième édition a porté sur les responsabilités dans le trafic des produits du pétrole, qui contrairement à la première thématique se fait dans des agglomérations via le transport et de multiples déplacements impliquant les investisseurs, les prestataires (propriétaires des moyens de transport de ces produits pétroliers), mais aussi les populations consommateurs de ces produits.

C’est dans le sens de ce challenge que les assurances, dans leur rôle premier de sécuriser et de protéger leurs clients, ont tenu à apporter des résolutions afin qu’aucune facette n’en soit négligée.

<<Il nous a semblé nécessaire sous le parrainage du ministère du pétrole d’organiser cette rencontre pour édifier les participants, qui sont entre autres les assureurs et les cadres des sociétés pétrolières sur les solutions, les capacités de couverture en assurance et réassurance des risques liés à la distribution et au transport des produits pétroliers>>, a laissé entendre MAWI Judicaël, Directeur général adjoint de la SCG-Ré.

Inspirées par les lois prévues par le code pénal du ministère des hydrocarbures et/ou des transports, les assurances vont étudier les solutions de couverture en assurance les plus optimales afin de réduire au maximum les risques de cette énorme activité d’envergure internationale.

Notons toutefois que si la progression thématique de ces conclaves saute à l’œil, il demeure la question de l’omniprésence des citernes sur les voies de communication communes, chose qui expose quotidiennement les populations à des grands risques. Vivement que l’épineux problème des heures et des voies stratégiques trouve une ferme résolution afin de protéger les populations le plus possible de ce trafic qui les expose à des risques d’explosions, d’accidents et surtout d’occupation abusive des voiries nationales.

 

 

Récit : Ordjie FUJI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *