Dynamique unitaire menace de contraindre les autorités à déclarer la vacance de pouvoir si le Président ne reçoit pas la société civile

Jean Remy YAMA et ses camarades de la confédération syndicale Dynamique Unitaire menacent les tenants du pouvoir actuels de poursuivre leurs actions sur le terrain jusqu’à la satisfaction complète de tous leurs points de revendication dont « la vacation de pouvoir » si le Président de la République de retour au Gabon le 23 mars dernier ne reçoit pas les acteurs de la société civile gabonaise et la commission parlementaire opposition/majorité du Sénat, conformément à l’article 61 de la constitution. La déclaration a été faite à la chambre de commerce de Libreville ce mercredi 27 mars 2019 devant les travailleurs, les membres de la société civile, les représentants des institutions internationales et les hommes de Dieu.

<<Face à la précarité grandissante des populations gabonaises et la mascarade organisée par les hommes du pouvoir>>, le Syndicat Dynamique Unitaire, en soutenant les actions similaires dont celle du Groupe Agir, souhaite que toutes les plateformes poursuivant le même objectif s’unissent dans cette voie et adoptent avant la fin de la semaine prochaine, un programme commun d’actions de terrain d’envergure nationale pour mettre fin à l’imposture qui se serait invitée dans la gestion de l’État.

C’est dans cette optique que pour défendre ses droits, la confédération syndicale Dynamique Unitaire, invite l’ensemble des travailleurs à un grand rassemblement le samedi 27 avril 2019 au terrain de basket ball de la cité Awendje à 10 heures.

Au cours de cette conférence de presse, Jean Remy Yama et ses camarades ont profité pour décrypter la situation politicosociale du pays. Selon lui <<le syndicat œuvre pour une société plus équitable et plus démocratique, qu’il est un instrument de promotion et de défense des droits humains, tant la situation politique actuelle interpelle tout le monde.>>

Dynamique unitaire est revenue sur l’adoption de plusieurs textes, les préoccupations et revendications des travailleurs notamment la saisine de Dynamique unitaire introduite à la cour constitutionnelle de l’ordonnance du 12 juillet aux fins de l’annulation de ladite ordonnance sans oublier les mesures d’austérité et le non respect des normes internationales du travail (convention de l’O.I.T) par le gouvernement.

Les responsables Dynamique Unitaire ont aussi décrypté le retour au pays du Président de la République le 23 mars dernier après cinq(5) longs mois d’absence. Sur la question, la confédération syndicale Dynamique Unitaire s’appuyant sur certains faits déclare douter fortement de l’existence d’Ali BONGO ONDIMBA, toute chose qui remet au goût du jour le débat sur la vacance de pouvoir et l’aptitude du Chef de l’État à conduire les affaires du pays. Selon Jean Remy YAMA, <<l’hypothèse d’un sosie à chaque apparition d’Ali BONGO ONDIMBA n’est pas à écarter compte tenu des avancées technologiques dans ce domaine>>.

Signalons aussi que Jean Remy YAMA, le Président de la confédération Dynamique Unitaire doit répondre à une convocation de la police judiciaire ce 28 mars 2019 à la première heure.

 

Récit : Hanck Mokambault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *