CAC SOUFFLE SA 1ère BOUGIE

7 Mars 2018, 7 Mars 2019 un an déjà que le parti Conscience et Actions Citoyennes (CAC) existe sur l’échiquier politique national.

Le Président Florentin MOUSSAVOU accompagné des présidents des partis amis et quelques militants de CAC lors de la coupure du Gâteau d’anniversaire.

C’est en présence de plusieurs présidents des partis politiques amis, du bureau exécutif de CAC et de quelques militants et sympathisants qu’a été célébrer dans une ambiance familiale le premier (1er) anniversaire de Conpaysnce et actions Citoyennes (CAC).

Extrait du discours du Président de Conscience et Actions Citoyennes Florentin MOUSSAVOU.

<< C’est tout petit, un an, en termes quantitatifs, mais dans la vie d’un parti, acteur politique majeure positionné comme nous le fûmes sur l’avant-scène du débat, de l’activité, de l’activisme aussi; dans un contexte où, nous l’observons, les douzes derniers mois ont été ponctués par tellement d’événements, marqueurs indélébiles de notre histoire commune>>

<< C’est derniers mois, nous avons également vécu la dégradation accélérée de notre environnement économique, politique et social ; laquelle aura totalement déconstruit notre capacité à demeurer gabonais ensemble, au même rythme, au bon rythme. Le doute, le déni, la défiance et le rejet de l’autre, ont pris possession de notre désir de Vivre ensemble Notre société est désormais totalement fracturée, voire Multi fracturée c’est derniers mois ont également autorisé implicitement, la survenance de comportements plutôt inconnus et inhabituels chez nous ; induisant en ce pays, le passage d’une société paisible à une autre où, les actes de violence politique sont tout simplement banalisé>>.

Une vue d’ensemble, du Président de CAC au centre, et les Présidents des partis amis.

<< Nous avons à cet effet, pu imposer notre empreinte, à travers notamment notre participation aux élections législatives et locales du mois d’octobre 2018.
CAC aura réussi en quelques mois à s’installer dans le paysage, imprimant sa marque et, construisant aux côtés des autres formations politiques, une part certaines du récit national. Notons qu’à l’issue de ces élections, nous avons pu obtenir quelques élus, dont nous saluons ici la noblesse de l’engagement et du succès.

La vie politique, vous le savez tous, n’est pas une course de vitesse ; c’est une démarche, un processus, un engagement, dont il convient de partager le besoin de réaliser l’aboutissement avec d’autres citoyens, ensemble>> avant de finir par : << Nous avons construit notre parti sur la base de l’unité, de l’égalité, et de l’indivisibilité de la nation et du peuple gabonais.

C’est en substance ce qui constituait la trame de l’allocution circonstancielle du président de CAC Florentin MOUSSAVOU.

 

Récit : Ryan NZIENGUI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *